Faire connaitre son site web avec un blog d’entreprise

Définir vos objectifs revient à vous donner la vision que vous comptez atteindre avec votre blog.

Définir vos objectifs

Toutefois, le point le plus important est que vos objectifs  doivent aller de pair avec vos objectifs globaux d’entreprise.

En termes d’objectif, vous pourrez choisir:

  • Avoir plus de Trafic
  • Eduquer, informer et motiver votre audience
  • Améliorer votre image de marque (Branding)
  • Gagner en visibilité auprès de vos prospects, clients ou partenaires
  • Génération des leads (récupération des coordonnées de vos visiteurs)
  • Fidéliser votre audience pour qu’elle n’aille pas chez la concurrence.
  • Création d’une communauté dynamique et active autour de votre marque.
  • Bâtir votre expertise dans votre industrie ou votre discipline.

Petite précision toutefois qui a son importance : sachez que vous ne pouvez pas poursuivre plusieurs objectifs au début; le mieux est de vous cramponner à un ou deux objectifs. Au fil du temps, vous pourrez y ajouter d’autres objectifs.

Stratégie éditoriale

0279c66

Tenir un blog est par conséquent un projet de production de contenu. Puisque vous devenez aussi un média, il est donc important de planifier la production de vos contenus.

La première étape est de choisir les thématiques à aborder ; thématiques qui doivent avoir un lien avec votre cible et vos objectifs.

Choix des mots clés

Il va falloir définir un ensemble de mots clés sur lesquelles vous baserez vos contenus.

Le but d’utiliser les mots clés est de pouvoir écrire sur des sujets qui sont demandés et recherchés par votre cible. Son avantage est de faire du contenu qui va plaire aux lecteurs et va permettre de vous découvrir sur les moteurs de recherche.

Le message à donner

Il faudra définir le discours à tenir : qu’est-ce que vous comptez dire à votre audience ? Serait-ce les informer ? Les former ?

En fait, votre discours ou le message que va véhiculer votre blog doit être en adéquation avec les problèmes et préoccupation de votre audience. Ça ne servirait à rien de créer un contenu qui ne leur parle pas.

Définir les catégories

Pour aider le lecteur dans sa quête informationnelle, vous devez faciliter l’accès de vos contenus et la navigation dans votre blog. Les catégories permettent d’organiser les types d’information au sein de votre blog. Pensez un peu au magazine papier dans lequel on retrouve  des rubriques santé, business, technologie, etc.

Quels contenus publiés ?

Quels sont les types de contenus que vous comptez produire ?

Seront-ils des articles, des guides, des vidéos, des infographies, des livres blancs ?

Souvenez-vous que la plupart du temps, le contenu est influencé par le profil de votre audience. Vous ne créerez sans doute pas un contenu en B2B comme avec une cible en B2C.

A quel rythme publié ?

Définir un rythme de publication vous permet clairement de préparer le contenu à l’avance et de le publier à intervalle régulier. L’une des clés  de réussite d’un blog vient de sa régularité. Ainsi les moteurs de recherche et votre audience savent exactement quand revenir sur votre blog.

C’est pourquoi réussir cette partie nécessite d’avoir recours au calendrier éditorial.

Le rôle du calendrier prend toute son importance ici car il vous permettra de synthétiser, classer, ordonner et organiser vos contenus.

Le calendrier éditorial vous permettra d’avoir une vue d’ensemble de votre stratégie de contenu. Dans le but de réussir la vôtre, vous pouvez d’ailleurs aller télécharger ce magnifique calendrier (lien : http://ridigio.com/calendrier-editorial/) que nous mettons à votre disposition. Il vous permettra de gérer vos publications comme un vrai professionnel.

Création de contenus

Voici l’étape où vous devez concentrer votre attention afin de produire du contenu de valeur, unique, authentique et utile à votre cible.  Le contenu produit devra être capable de vous faire démarquer des autres.

Avant d’ouvrir votre blog au public, il faut déjà avoir au moins six articles ; histoire que votre blog ne fasse pas vide. Car un visiteur qui arrive sur un blog vide pour la première fois sera déçu et ne reviendra jamais plus.

Si vous n’avez pas de compétences interne, vous pouvez faire appel à un prestataire spécialisé en rédaction web (lien : http://ridigio.com) ; de surcroît, qui connaît bien votre secteur.

Plus de 1400 nouvelles extensions de nom de domaine

Selon une annonce très récente, plus de 1.400 nouvelles extensions seront mises sur le marché entre 2014 et 2015. Vous y retrouverez suffisamment de ‘’.paris’’, ‘’.bike’’ et bien d’autres encore. Les entreprises qui souhaitent donc posséder un nom de domaine unique en son genre, doivent se saisir sans plus tarder de ces nouvelles opportunités disponibles. C’est un phénomène que certains qualifient déjà de révolutionnaire, car il s’agit là d’un véritable big-bang sur la toile. Voici d’ailleurs un bel exemple d’utilisation de l’extension .paris : http://bienvenue.paris/

Enfin de nouvelles opportunités…

nom-Domaine-wordpress

Il ne fait l’ombre d’aucun doute, que ces nouvelles extensions constituent de belles opportunités pour les TPE et PME. En effet, selon les spécialistes, cela devrait leur permettre de mieux positionner leurs différentes offres. A y voir de près, on peut très vite se rendre compte que ces nouvelles extensions correspondent à toute une multitude de secteurs d’activité. Si vous exercez dans le domaine de l’hôtellerie ou la vente d’équipements de sport par exemple, vous conviendrez que les ‘’.hotel’’ ou ‘’.rugby’’ vous seront très profitables.

Tandis que le commerçant pourra facilement profiter des joies d’un ‘’.promo’’ ou ‘’.shopping’’, un restaurant pourra à loisir piocher dans les ‘’.cafe’’, ‘’.bar’’ et bien d’autres. Il en est de même pour de nombreux autres secteurs d’activités. En somme, les entreprises pourront dorénavant mentionner leur secteur d’activité, directement dans leur nom de domaine.

… et peut-être bien une part de risque

Bien qu’on convienne que ces extensions sont pleines de nouvelles opportunités, il ne faut pas perdre de vue que des risques leur sont liés. On parle notamment de cybersquatting, car il faut bien reconnaitre qu’il sera difficile pour une entreprise de faire une réservation sur toutes les prochaines 1.400 extensions qui seront mises sur le marché. Cela soulève donc la nécessité d’une stratégie réfléchie, pour déterminer les extensions sur lesquelles on souhaite se positionner.

Pour ce qui est de la commande et de la réservation de ces nouvelles extensions, il suffit tout simplement de se rendre sur les sites des sociétés en charge de leur commercialisation. Vous n’aurez qu’à entrer le nom de domaine que vous souhaitez, pour passer votre commande. Pour les extensions qui ne sont pas encore disponibles, un système de précommande a été mis en place de même que la réservation. C’est surtout en matière de coût, que cette offre est intéressante. Vous n’aurez pas à payer plus de 60 euros HT par année, à titre indicatif.

Commencez donc à réfléchir, afin de vous positionner sur les meilleures extensions pour booster votre activité.

Comprendre ce que sont les noms de domaine ignorés

Lorsqu’une personne acquiert un nom de domaine chez Rapidenet.ca par exemple, ce dernier est automatiquement sauvegardé dans un registre prévu à cet effet. Ainsi, à partir du premier jour de son utilisation, la période d’expiration se met en marche. Dans le cas d’un oubli pour en effectuer le renouvellement par exemple, il a été prévu un délai de 2 semaines pour profiter d’un auto-renouvellement. Dans le cas où ce dernier n’est pas effectif, le nom de domaine sera simplement vendu.

Voila donc ce qu’on appelle domaine ignoré.

Comment s’en procurer ?

Avant toute chose, il est important de savoir qu’un nom de domaine subit de nombreuses étapes avant d’être remis sur le marché. Il s’agit de :

  1. La diffusion
  2. La liquidation
  3. L’abandon

En somme, le domaine ignoré sera simplement vendu au premier arrivé. Mais avant de se jeter sur une telle offre d’achat, il faut faire preuve de prudence en effectuant une vérification de la base de données WHOIS afin de prendre connaissance de son statut. Dans le cas où il s’agit véritablement d’un domaine oublié, vous n’aurez simplement qu’à l’enregistrer au coût habituel. Par contre, s’il se trouve à une étape incertaine comme la prédiffusion par exemple, il faut alors comprendre que la situation est plus délicate.

trust-me-expiring-domains-in-google-min

Le nom de domaine n’est alors pas vraiment ignoré dans ce cas, et il faudra beaucoup de dextérité pour négocier une telle affaire.

Les noms de domaines ignorés : on océan rempli de trésors

Voila de quoi vous donner une bonne dose de motivation, pour vous lancer sur les traces des domaines ignorés. En effet, bien que cela demande de grands efforts pour les acquérir, sachez quand même que ce n’est pas sans bénéfices. Pour illustration, vous pouvez très facilement gagner beaucoup d’argent lorsque vous achetez un domaine qui se trouve à l’étape de la « liquidation ». Ce n’est pas parce qu’un nom de domaine est ignoré, que cela veut dire qu’il n’a aucune valeur.

Bien au contraire !

Le plus important est donc de faire suffisamment de recherches avant de faire des offres, sur des noms de domaine. Vous pouvez aussi garder un œil sur eux, afin de mettre toutes les chances de votre coté pour faire une bonne affaire.

Voila en conclusion, ce qu’il faut savoir sur les noms de domaine oubliés. Vous pouvez également recourir aux différentes astuces qui existent en la matière, pour être sûr d’avoir les bonnes cartes en main.

Quelques trucs essentiels pour bien choisir son nom de domaine

De nos jours, toute activité sur internet mérite qu’on accorde une attention particulière au choix du nom de domaine. Ce n’est pas quelque chose qui doit se faire à la hâte ou sur un coup de tête, car il aura de nombreuses répercutions sur le succès que vous rencontrerez dans votre activité. Ainsi, vous devez maitriser et connaitre quelques petits trucs qui vous aideront dans cette lancée.

Simple et efficace

Dans le choix de votre nom de domaine, il est tout à fait inutile de chercher à vous compliquer la vie. La simplicité est votre meilleur atout, afin que les internautes puissent aisément se souvenir de l’adresse de votre site plus tard. Ainsi, votre nom de domaine ne doit pas être trop long, et on doit pouvoir l’écrire sans trop de gêne. Aussi, il doit représenter le secteur dans lequel vous exercez, et respecter les différentes lois en vigueur dans le domaine de la propriété intellectuelle.

De plus, il existe des règles bien précises qui doivent être respectées, dans ce choix de nom de domaine. Par exemple il ne doit pas excéder les 69 caractères alphanumériques, ce qui veut dire :

  • Les lettres de l’alphabet de A à Z
  • Les chiffres de 0 à 9

En dehors du tiret, les autres caractères tels que les virgules et autres ne sont pas autorisés. Par ailleurs, il n’y a aucune différence entre les majuscules et les minuscules.

Ciblez votre public et vérifiez la disponibilité

En matière de nom de domaine, il faut savoir que l’extension est d’une grande importance en fonction de la cible que vous visez. « Pour un public local ou international, vous n’allez pas recourir à la même extension », nous informe pierre-antoine levesque, expert en marketing digital. Pour une couverture nationale, vous aurez largement le choix entre les :

  • .fr
  • .uk
  • .jp 2
  • selon le pays de vos clients

Pour une couverture internationale, privilégiez plutôt l’extension .com. De plus, il vous faudra vérifier la disponibilité du nom de domaine que vous choisissez, afin de ne pas vous retrouver mêlé à une action en justice. Inutile de vous préciser en effet, que cela peut nuire à votre activité. Effectuez donc suffisamment de recherches avant de déposer votre nom de domaine, pour éviter les mauvaises surprises.

En conclusion, le choix du nom de domaine est une étape très importante dans toute stratégie de webmarketing. Comprenez que votre réputation sur la toile y sera rattachée, ce qui implique donc un choix judicieux.

6 techniques pour retrouver un mot de passe oublié

Avec la très grande démocratisation d’internet, les moindres failles de sécurité peuvent être utilisées pour violer la vie privée des internautes. Il existe pour trouver un mot de passe donnant l’accès à un compte par exemple, de nombreuses techniques qui peuvent être utilisées. Bien qu’elles soient illégales, quelles sont les 6 meilleures d’entre elles pour trouver un mot de passe ?

Le trio gagnant

Parmi les techniques les plus efficaces pour trouver un mot de passe, voici le trio gagnant :

  1. L’attaque par brute force : il s’agit d’une méthode qui permet de casser le mot de passe. Il s’agit en fait de tester toutes les différentes combinaisons possibles de nombres, lettres et autres caractères spéciaux. On procède de cette manière, jusqu’à obtention du mot de passe tant convoité. Le seul inconvénient, c’est qu’il s’agit d’une méthode qui peut prendre énormément de temps.
  2. Le social engineering : ici, il est question de manipuler la victime, jusqu’à ce qu’elle donne elle-même des informations relatives à son mot de passe. C’est une technique qu’on peut employer partout, aussi bien sur la toile que dans la vie réelle.
  3. Les malawares : avec cette méthode, pas question de perdre du temps. On envoie simplement un beau cocktail de Chevaux de Troie, keyloggers et autres à la victime. Tous ces dispositifs se chargeront de fournir le précieux mot de passe.

1090036_biometrie-et-mot-de-passe-pourquoi-comparer-lincomparable-121973-1-min

 D’autres méthodes absolument REDOUTABLES

En dehors de ces trois méthodes qui font régulièrement leurs preuves, il en existe également d’autres pour trouver un mot de passe. Il s’agit par exemple :

  • Du phishing : c’est sans aucun doute, la méthode la plus facile pour venir à bout d’un mot de passe qui fait de la résistance. Elle consiste tout simplement à envoyer un mail ou une fausse application à la victime, afin de collecter ses données lorsqu’elle s’en sert sur ces plateformes.
  • Des tables rainbow : c’est une méthode assez complexe, et réservée aux professionnels. Il s’agit d’une combinaison de la brute-force et des hashs. Ces derniers sont des chiffrages à sens unique.
  • De deviner le mot de passe : pas besoin d’être un voyant doté de pouvoirs magiques, pour deviner certains mots de passe tant ils sont simples. Rien qu’avec un coup d’œil discret, on peut facilement en décoder certains.

Voila donc en 6 points, différentes méthodes pour récupérer facilement un mot de passe. Faites en bon usage.

Articles connexes :

  1. http://www.darty.com/darty-et-vous/high-tech/informatique/internet/comment-retrouver-mes-mots-de-passe-sur-internet
  2. http://assistance.orange.fr/assistance-commerciale/l-identification/gerer-vos-mots-de-passe/mot-de-passe-oublie-ou-perdu_65522-66357

Être bien en sécurité sur internet, oui mais comment ?

Grâce à internet, n’importe qui peut partager des informations avec le monde entier. Il ne suffit que d’un navigateur et quelques plugins, pour en faire une réalité. Aujourd’hui, avec l’évolution de la technologie, on peut même se connecter avec un simple smartphone. Seulement, tout cela n’est pas sans conséquences, car des menaces planent sur la vie privée des internautes.
En effet, vous pouvez facilement vous faire voler vos mots de passe, les numéros de vos cartes bleues et bien d’autres. Mais alors, comment être en sécurité sur internet ?

Quelques recommandations

En ce qui concerne les sites web sur lesquels vous vous rendez, il est important de faire très attention à certains détails. De nombreuses personnes mal intentionnées font souvent recours au phishing, pour récupérer des informations personnelles liées aux internautes. En pratique, il s’agit de faux sites qui ont l’apparence de vrais. Si on peut facilement s’y tromper en apparence, impossible cependant que l’adresse web soit identique.

Ne confondez donc pas www.facebok.com et www.facebook.com. Même si le premier peut avoir l’apparence du vrai, vous risquez facilement d’y laisser des données qui pourraient être utilisées contre vous. Aussi, n’oubliez pas de vérifier si votre connexion est sécurisée, en faisant simplement attention au « s » présent avant le ‘’http’’ dans l’adresse du site sur lequel vous comptez faire des achats. Avec le protocole ‘’https’’, vous avez l’assurance que vos données ne pourront pas être interceptées.

Mais plus encore …

En dehors de ces petits détails qui peuvent vous sauver, vous devez faire très attention aux PCs des cybercafés et autres lieux publics que vous utilisez. Il est en effet très facile pour une tierce personne, d’y installer un keylogger pour enregistrer vos mots de passe. Aussi, il ne faut en aucun cas oublier, de vous déconnecter des sites sur lesquels vous vous êtes préalablement connectés à partir d’un ordinateur public.

donuts-640x353-min

Ne commettez jamais l’erreur de cocher sur ces ordinateurs, la case ‘’retenir le mot de passe’’. Vous pouvez par exemple faire le choix d’installer les bloqueurs de publicité, si vous vous sentez trop envahi. Il existe pour cela de très nombreuses extensions comme WOT, pour repérer les sites aux allures douteuses. Par ailleurs, les navigateurs que vous utilisez pour vous connecter, peuvent également avoir des failles. En ce qui les concerne, vous ne pouvez pas grand chose, si ce n’est vous protéger contre des demandes suspectes et soudaines de confirmation de numéros de cartes.

En conclusion, vous ne pourrez véritablement être en sécurité sur internet, qu’en changeant régulièrement vos mots de passe et en restant vigilant dans toutes les situations.