Plus de 1400 nouvelles extensions de nom de domaine

Selon une annonce très récente, plus de 1.400 nouvelles extensions seront mises sur le marché entre 2014 et 2015. Vous y retrouverez suffisamment de ‘’.paris’’, ‘’.bike’’ et bien d’autres encore. Les entreprises qui souhaitent donc posséder un nom de domaine unique en son genre, doivent se saisir sans plus tarder de ces nouvelles opportunités disponibles. C’est un phénomène que certains qualifient déjà de révolutionnaire, car il s’agit là d’un véritable big-bang sur la toile. Voici d’ailleurs un bel exemple d’utilisation de l’extension .paris : http://bienvenue.paris/

Enfin de nouvelles opportunités…

nom-Domaine-wordpress

Il ne fait l’ombre d’aucun doute, que ces nouvelles extensions constituent de belles opportunités pour les TPE et PME. En effet, selon les spécialistes, cela devrait leur permettre de mieux positionner leurs différentes offres. A y voir de près, on peut très vite se rendre compte que ces nouvelles extensions correspondent à toute une multitude de secteurs d’activité. Si vous exercez dans le domaine de l’hôtellerie ou la vente d’équipements de sport par exemple, vous conviendrez que les ‘’.hotel’’ ou ‘’.rugby’’ vous seront très profitables.

Tandis que le commerçant pourra facilement profiter des joies d’un ‘’.promo’’ ou ‘’.shopping’’, un restaurant pourra à loisir piocher dans les ‘’.cafe’’, ‘’.bar’’ et bien d’autres. Il en est de même pour de nombreux autres secteurs d’activités. En somme, les entreprises pourront dorénavant mentionner leur secteur d’activité, directement dans leur nom de domaine.

… et peut-être bien une part de risque

Bien qu’on convienne que ces extensions sont pleines de nouvelles opportunités, il ne faut pas perdre de vue que des risques leur sont liés. On parle notamment de cybersquatting, car il faut bien reconnaitre qu’il sera difficile pour une entreprise de faire une réservation sur toutes les prochaines 1.400 extensions qui seront mises sur le marché. Cela soulève donc la nécessité d’une stratégie réfléchie, pour déterminer les extensions sur lesquelles on souhaite se positionner.

Pour ce qui est de la commande et de la réservation de ces nouvelles extensions, il suffit tout simplement de se rendre sur les sites des sociétés en charge de leur commercialisation. Vous n’aurez qu’à entrer le nom de domaine que vous souhaitez, pour passer votre commande. Pour les extensions qui ne sont pas encore disponibles, un système de précommande a été mis en place de même que la réservation. C’est surtout en matière de coût, que cette offre est intéressante. Vous n’aurez pas à payer plus de 60 euros HT par année, à titre indicatif.

Commencez donc à réfléchir, afin de vous positionner sur les meilleures extensions pour booster votre activité.

Comprendre ce que sont les noms de domaine ignorés

Lorsqu’une personne acquiert un nom de domaine chez Rapidenet.ca par exemple, ce dernier est automatiquement sauvegardé dans un registre prévu à cet effet. Ainsi, à partir du premier jour de son utilisation, la période d’expiration se met en marche. Dans le cas d’un oubli pour en effectuer le renouvellement par exemple, il a été prévu un délai de 2 semaines pour profiter d’un auto-renouvellement. Dans le cas où ce dernier n’est pas effectif, le nom de domaine sera simplement vendu.

Voila donc ce qu’on appelle domaine ignoré.

Comment s’en procurer ?

Avant toute chose, il est important de savoir qu’un nom de domaine subit de nombreuses étapes avant d’être remis sur le marché. Il s’agit de :

  1. La diffusion
  2. La liquidation
  3. L’abandon

En somme, le domaine ignoré sera simplement vendu au premier arrivé. Mais avant de se jeter sur une telle offre d’achat, il faut faire preuve de prudence en effectuant une vérification de la base de données WHOIS afin de prendre connaissance de son statut. Dans le cas où il s’agit véritablement d’un domaine oublié, vous n’aurez simplement qu’à l’enregistrer au coût habituel. Par contre, s’il se trouve à une étape incertaine comme la prédiffusion par exemple, il faut alors comprendre que la situation est plus délicate.

trust-me-expiring-domains-in-google-min

Le nom de domaine n’est alors pas vraiment ignoré dans ce cas, et il faudra beaucoup de dextérité pour négocier une telle affaire.

Les noms de domaines ignorés : on océan rempli de trésors

Voila de quoi vous donner une bonne dose de motivation, pour vous lancer sur les traces des domaines ignorés. En effet, bien que cela demande de grands efforts pour les acquérir, sachez quand même que ce n’est pas sans bénéfices. Pour illustration, vous pouvez très facilement gagner beaucoup d’argent lorsque vous achetez un domaine qui se trouve à l’étape de la « liquidation ». Ce n’est pas parce qu’un nom de domaine est ignoré, que cela veut dire qu’il n’a aucune valeur.

Bien au contraire !

Le plus important est donc de faire suffisamment de recherches avant de faire des offres, sur des noms de domaine. Vous pouvez aussi garder un œil sur eux, afin de mettre toutes les chances de votre coté pour faire une bonne affaire.

Voila en conclusion, ce qu’il faut savoir sur les noms de domaine oubliés. Vous pouvez également recourir aux différentes astuces qui existent en la matière, pour être sûr d’avoir les bonnes cartes en main.

Être bien en sécurité sur internet, oui mais comment ?

Grâce à internet, n’importe qui peut partager des informations avec le monde entier. Il ne suffit que d’un navigateur et quelques plugins, pour en faire une réalité. Aujourd’hui, avec l’évolution de la technologie, on peut même se connecter avec un simple smartphone. Seulement, tout cela n’est pas sans conséquences, car des menaces planent sur la vie privée des internautes.
En effet, vous pouvez facilement vous faire voler vos mots de passe, les numéros de vos cartes bleues et bien d’autres. Mais alors, comment être en sécurité sur internet ?

Quelques recommandations

En ce qui concerne les sites web sur lesquels vous vous rendez, il est important de faire très attention à certains détails. De nombreuses personnes mal intentionnées font souvent recours au phishing, pour récupérer des informations personnelles liées aux internautes. En pratique, il s’agit de faux sites qui ont l’apparence de vrais. Si on peut facilement s’y tromper en apparence, impossible cependant que l’adresse web soit identique.

Ne confondez donc pas www.facebok.com et www.facebook.com. Même si le premier peut avoir l’apparence du vrai, vous risquez facilement d’y laisser des données qui pourraient être utilisées contre vous. Aussi, n’oubliez pas de vérifier si votre connexion est sécurisée, en faisant simplement attention au « s » présent avant le ‘’http’’ dans l’adresse du site sur lequel vous comptez faire des achats. Avec le protocole ‘’https’’, vous avez l’assurance que vos données ne pourront pas être interceptées.

Mais plus encore …

En dehors de ces petits détails qui peuvent vous sauver, vous devez faire très attention aux PCs des cybercafés et autres lieux publics que vous utilisez. Il est en effet très facile pour une tierce personne, d’y installer un keylogger pour enregistrer vos mots de passe. Aussi, il ne faut en aucun cas oublier, de vous déconnecter des sites sur lesquels vous vous êtes préalablement connectés à partir d’un ordinateur public.

donuts-640x353-min

Ne commettez jamais l’erreur de cocher sur ces ordinateurs, la case ‘’retenir le mot de passe’’. Vous pouvez par exemple faire le choix d’installer les bloqueurs de publicité, si vous vous sentez trop envahi. Il existe pour cela de très nombreuses extensions comme WOT, pour repérer les sites aux allures douteuses. Par ailleurs, les navigateurs que vous utilisez pour vous connecter, peuvent également avoir des failles. En ce qui les concerne, vous ne pouvez pas grand chose, si ce n’est vous protéger contre des demandes suspectes et soudaines de confirmation de numéros de cartes.

En conclusion, vous ne pourrez véritablement être en sécurité sur internet, qu’en changeant régulièrement vos mots de passe et en restant vigilant dans toutes les situations.